À la une

Le pacte migratoire de la Commission européenne n'est pas du tout une

Le pacte migratoire de la Commission européenne n'est pas du tout une "avancée", dit Orban

La réforme migratoire présentée par la Commission européenne n'est pas une avancée, a estimé jeudi le Premier ministre hongrois Viktor Orban, ajoutant qu'on ne pourrait parler d'avancée sur ce dossier que lorsque sa propre proposition aura été acceptée.
Diplomatie des affaires
ONU: une Assemblée générale annuelle sans relief en pleine crise mondiale

ONU: une Assemblée générale annuelle sans relief en pleine crise mondiale

Trump, Erdogan, Xi, Poutine, Rohani, Macron... En pleine crise mondiale due à la pandémie de Covid-19, leur voix attendue mardi au premier jour de l'Assemblée générale de l'ONU ne résonnera pas dans le vaste complexe des Nations unies à New York.
Premier discours sur l'état de l'UE de von der Leyen pour relancer l'Union

Premier discours sur l'état de l'UE de von der Leyen pour relancer l'Union

La présidente de la Commission européenne, l'Allemande Ursula von der Leyen, va tenter mercredi d’insuffler un nouvel élan à une Union européenne fragilisée par la crise provoquée par la pandémie avec son premier discours sur l'état de l'Union. Ursula von der Leyen, première femme à la tête de la Commission, va se soumettre à son tour à cet exercice, imposé à tous les présidents de l'exécutif bruxellois et qui permet de mieux cerner leur personnalité. Elle prendra la parole à 09H15 (07H15 GMT) devant les députés européens réunis en session plénière à Bruxelles et va leur exposer sa vision de l'avenir de l'Europe et son plan d'action. La pandémie a changé la donne dans l'Union. Elle a renforcé la nécessité pour les Etats membres d'agir collectivement et d'accélérer les réformes pour soutenir leur économie en récession grâce aux investissements permis par le plan de relance massif adopté en juillet. La crise a fragilisé l'Union européenne et Ursula von der Leyen va appeler les Etats membres à se ressaisir pour aller de l'avant. Elle va axer son message autour de ses trois priorités: le pacte vert, la révolution numérique et la géopolitique. Elle devrait notamment proposer de porter à 55% l'effort pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre de l'UE en 2030 afin de parvenir à l'objectif de la neutralité carbone en 2050. Elue de justesse par le Parlement européen après sa désignation par les Etats, elle s'appuie sur une majorité constituée par les trois grandes familles, le parti populaire européen (la droite pro-européenne), les sociaux-démocrates et les libéraux-centristes de Renew dont elle a repris les priorités. Elle devrait les appeler mercredi à voter sans tarder le budget pluriannuel et débloquer ainsi la mise en oeuvre du plan de relance sans précédent de 750 milliards d'euros qui va créer une dette commune. Mme von der Leyen appellera également à l'adoption rapide de mesures pour aider les Etats membres en première ligne - comme la Grèce, Malte ou l'Italie - dans la gestion des flux de migrants alors que l'incendie du camp grec de Moria a rappelé l'urgence d'une solution européenne pérenne, cinq ans après la crise de 2015. - Dossiers chauds - La Commission présentera son projet très attendu de réforme de la politique migratoire le 23 septembre. Il est en voie de finalisation et la présidente de la Commission ne devrait pas beaucoup développer ce thème ultra sensible au cours de son intervention pour ne pas froisser les capitales car les pourparlers avec les Etats membres ne sont pas terminés. Ursula von der Leyen devrait également s'exprimer sur plusieurs dossiers chauds, à commencer par le Brexit après la remise en cause par Londres de certains de ses engagements, les menaces contre l'Etat de droit dans l'UE, notamment de la part de la Pologne et de la Hongrie. Sans oublier les relations avec les grands partenaires du Vieux continent, notamment les Etats-Unis, sur fond de vives tensions commerciales, la Russie et la Chine. La forme sera aussi importante que le fond pour ce premier discours qui suscite beaucoup d'attentes. Ursula von der Leyen s'est lancée dans une grande opération de communication pour "vendre" le bilan de sa première année de présidence, alors que la cohésion de l'Union a été mise à mal au début de la pandémie par des Etats qui ont réagi en ordre dispersé. Sur le front de la politique étrangère, elle devrait enfin évoquer la situation au Bélarus où se poursuit sans relâche la répression des opposants au président Loukachenko, ainsi que l'escalade des tensions avec la Turquie, deux sujets au coeur du sommet européen des 24 et 25 septembre.
L'accord Israël/Bahreïn, une nouvelle percée diplomatique pour Trump

L'accord Israël/Bahreïn, une nouvelle percée diplomatique pour Trump

Le président américain Donald Trump a annoncé vendredi la normalisation des relations entre Bahreïn et Israël, continuant à rebattre les cartes au Moyen-Orient pour isoler un peu plus l'Iran, ennemi intime de Washington.
Finance et investissement
La Chine annonce des mesures de rétorsion ciblant les Etats-Unis

La Chine annonce des mesures de rétorsion ciblant les Etats-Unis

Les autorités chinoises ont annoncé samedi, sans viser nommément d'entreprises étrangères, l'instauration d'un mécanisme qui lui permettra de restreindre les activités de ces dernières par le biais d'amendes, de restrictions d'entrée de matériel ou de personnel.
Selon Eurostat, la Chine est devenue le premier partenaire commercial de l'Union européenne au cours des sept premiers mois de cette année

Selon Eurostat, la Chine est devenue le premier partenaire commercial de l'Union européenne au cours des sept premiers mois de cette année

La Chine est devenue le premier partenaire commercial de l'Union européenne au cours des sept premiers mois de 2020, une position précédemment occupée par les Etats-Unis, a annoncé mercredi Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne.
 Les Etats-Unis lèvent les droits de douane sur l'aluminium canadien

Les Etats-Unis lèvent les droits de douane sur l'aluminium canadien

L'administration Trump a annoncé mardi son intention de lever les droits de douane de 10% prélevés sur l'aluminium canadien tant que les importations resteront inférieures aux niveaux atteint récemment, qui devraient "se normaliser" au cours des quatre prochains mois.
Éditorial
ONU: une Assemblée générale annuelle sans relief en pleine crise mondiale

ONU: une Assemblée générale annuelle sans relief en pleine crise mondiale

Trump, Erdogan, Xi, Poutine, Rohani, Macron... En pleine crise mondiale due à la pandémie de Covid-19, leur voix attendue mardi au premier jour de l'Assemblée générale de l'ONU ne résonnera pas dans le vaste complexe des Nations unies à New York.
Accord

Accord "historique" de normalisation entre les Emirats et Israël

Les Emirats arabes unis et Israël ont convenu jeudi de normaliser leurs relations, dans le cadre d'un accord historique négocié par les Etats-Unis et qui, une fois signé, ferait d'Abou Dhabi la troisième capitale arabe seulement à suivre ce chemin depuis la création de l'Etat hébreu.
USA 2020: Biden choisit la sénatrice Kamala Harris comme colistière

USA 2020: Biden choisit la sénatrice Kamala Harris comme colistière

Etoile montante du parti et détractrice de la politique migratoire de Donald Trump, première femme noire à avoir été élue sénatrice de Californie, Kamala Harris a été choisie mardi comme colistière par Joe Biden en vue de la présidentielle de novembre.
Dossier
L'OMS réclame plus de 30 milliards de dollars pour lutter contre le coronavirus

L'OMS réclame plus de 30 milliards de dollars pour lutter contre le coronavirus

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé vendredi que 31,3 milliards de dollars (27,8 milliards d'euros) seraient nécessaires au cours des 12 prochains mois pour mener des tests, développer des traitements et des vaccins contre le coronavirus.
Crise sanitaire mondiale majeure: une guerre mondiale asymétrique du 21e siècle

Crise sanitaire mondiale majeure: une guerre mondiale asymétrique du 21e siècle

Nous sommes déjà entrées dans la première guerre globale du 21e siècle qui ne connaît pas de frontières, avec "un ennemi invisible" et plus puissante que la puissance militaire dont dispose l’humanité toute entière. Impuissant, le monde était pris en dépourvus par cette crise sanitaire. Le président français Emmanuel Macron l’a bien dit «Nous sommes en Guerre» oui cette nouvelle guerre, déstabilisera et mettra en puérile l’économie mondiale, la paix mondiale et la stabilité. Elle exige donc de mettre en place des solutions globales. Les dirigeants internationaux doivent s’unir ensemble comme ils l’ont fait pour mettre fin à la Deuxième guerre mondiale, à retrouver l'esprit de cette époque pour affronter ensemble la pandémie du nouveau coronavirus qui déstabilise le monde. La globalisation de l’économie entrainera donc la globalisation des problèmes et nécessitera la globalisation des solutions.
MGA Engineering Inc.

MGA Engineering Inc.

Une nouvelle force canadienne en gestion de grands projets et en génie-conseil prend d’assaut l’Afrique, l’Asie et l’Amérique latine.