À la une

Le Sénat américain vote le plan de relance de 1.900 milliards de dollars de Joe Biden

Le Sénat américain vote le plan de relance de 1.900 milliards de dollars de Joe Biden

Après des heures de débats et un vote marathon, le Sénat américain a approuvé ce samedi le plan de 1.900 milliards de dollars voulu par Joe Biden pour relancer la première économie mondiale frappée par la pandémie. Le texte repartira la semaine prochaine à la Chambre des représentants, où les démocrates, majoritaires, devraient l'approuver rapidement pour que Joe Biden puisse le promulguer d'ici le 14 mars
Diplomatie des affaires
Biden s'entretient avec le roi Salman, prône la transparence avec Ryad

Biden s'entretient avec le roi Salman, prône la transparence avec Ryad

Le président américain Joe Biden s'est entretenu jeudi avec le roi Salman d'Arabie saoudite, soulignant l'importance du respect des droits de l'homme et promettant de rendre la relation entre Washington et Ryad plus solide et plus transparente, a rapporté la Maison blanche.
Le Venezuela demande à l'ambassadrice de l'UE de quitter le pays

Le Venezuela demande à l'ambassadrice de l'UE de quitter le pays

Le ministre vénézuélien des Affaires étrangères, Jorge Arreaza, a annoncé mercredi que Caracas avait déclaré persona non grata l'ambassadrice de l'Union européenne, Isabel Brilhante, et donné à celle-ci 72 heures pour quitter le pays, après que l'UE a imposé de nouvelles sanctions contre des représentants.
Pékin appelle à restaurer les relations sino-américaines avec Biden

Pékin appelle à restaurer les relations sino-américaines avec Biden

Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a appelé lundi le président américain Joe Biden à travailler avec Pékin pour rouvrir le dialogue entre les deux pays et restaurer une relation bilatérale endommagée sous l'administration de l'ancien locataire de la Maison blanche Donald Trump.
Finance et investissement
Le Sénat américain vote le plan de relance de 1.900 milliards de dollars de Joe Biden

Le Sénat américain vote le plan de relance de 1.900 milliards de dollars de Joe Biden

Après des heures de débats et un vote marathon, le Sénat américain a approuvé ce samedi le plan de 1.900 milliards de dollars voulu par Joe Biden pour relancer la première économie mondiale frappée par la pandémie. Le texte repartira la semaine prochaine à la Chambre des représentants, où les démocrates, majoritaires, devraient l'approuver rapidement pour que Joe Biden puisse le promulguer d'ici le 14 mars
USA: La Chambre des représentants vote le plan de relance de Biden

USA: La Chambre des représentants vote le plan de relance de Biden

Le plan de relance d'un montant de 1.900 milliards de dollars présenté par le président Joe Biden pour lutter contre le coût humain et économique de la pandémie de COVID-19 a été adopté dans la nuit de vendredi à samedi par la Chambre des représentants du Congrès des Etats-Unis.
L'Espagne lance un plan de 11 milliards d'euros d'aides directes aux entreprise

L'Espagne lance un plan de 11 milliards d'euros d'aides directes aux entreprise

Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a annoncé mercredi le lancement d'un nouveau plan de 11 milliards d'euros d'aides aux petites et moyennes entreprises et aux travailleurs indépendants affectés par la crise du coronavirus.
Éditorial
Kamala Harris, une vice-présidente historique

Kamala Harris, une vice-présidente historique

Déjà maintes fois pionnière, Kamala Harris a brisé mercredi un nouveau plafond de verre en devenant la première femme, et la première personne de couleur, à accéder à la vice-présidence des Etats-Unis, consécration d'une carrière hors normes.
Biden promet de rompre avec l'unilatéralisme de Trump

Biden promet de rompre avec l'unilatéralisme de Trump

Joe Biden a promis mardi de rompre avec l'unilatéralisme de Donald Trump en assurant vouloir travailler de nouveau avec les alliés traditionnels des Etats-Unis quand il accédera à la présidence le 20 janvier prochain.
ONU: une Assemblée générale annuelle sans relief en pleine crise mondiale

ONU: une Assemblée générale annuelle sans relief en pleine crise mondiale

Trump, Erdogan, Xi, Poutine, Rohani, Macron... En pleine crise mondiale due à la pandémie de Covid-19, leur voix attendue mardi au premier jour de l'Assemblée générale de l'ONU ne résonnera pas dans le vaste complexe des Nations unies à New York.
Dossier
Treize nouveaux cardinaux pour modeler l'Eglise du pape François

Treize nouveaux cardinaux pour modeler l'Eglise du pape François

Le pape François a proclamé samedi les noms de treize nouveaux cardinaux de tous les continents, continuant ainsi à modeler une hiérarchie de l'Eglise proche de ses priorités, à l'occasion d'un…
L'OMS réclame plus de 30 milliards de dollars pour lutter contre le coronavirus

L'OMS réclame plus de 30 milliards de dollars pour lutter contre le coronavirus

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé vendredi que 31,3 milliards de dollars (27,8 milliards d'euros) seraient nécessaires au cours des 12 prochains mois pour mener des tests, développer des traitements et des vaccins contre le coronavirus.
Crise sanitaire mondiale majeure: une guerre mondiale asymétrique du 21e siècle

Crise sanitaire mondiale majeure: une guerre mondiale asymétrique du 21e siècle

Nous sommes déjà entrées dans la première guerre globale du 21e siècle qui ne connaît pas de frontières, avec "un ennemi invisible" et plus puissante que la puissance militaire dont dispose l’humanité toute entière. Impuissant, le monde était pris en dépourvus par cette crise sanitaire. Le président français Emmanuel Macron l’a bien dit «Nous sommes en Guerre» oui cette nouvelle guerre, déstabilisera et mettra en puérile l’économie mondiale, la paix mondiale et la stabilité. Elle exige donc de mettre en place des solutions globales. Les dirigeants internationaux doivent s’unir ensemble comme ils l’ont fait pour mettre fin à la Deuxième guerre mondiale, à retrouver l'esprit de cette époque pour affronter ensemble la pandémie du nouveau coronavirus qui déstabilise le monde. La globalisation de l’économie entrainera donc la globalisation des problèmes et nécessitera la globalisation des solutions.