Etats-Unis: le plan d'investissement dans la santé et le climat de Joe Biden débattu au Sénat

Etats-Unis: le plan d'investissement dans la santé et le climat de Joe Biden débattu au Sénat

Le grand plan de réformes sociales et climatiques de Joe Biden est sur le point d’être validé par le Sénat. Après des mois de négociations, le texte est débattu ce week-end. Mais les républicains tentent de rendre le vote difficile.

« Nous allons faire de ce vote un enfer », avait prévenu Lindsey Graham. Et depuis le début des débats, les républicains font tout pour faire durer les consultations et repousser le vote au maximum, rapporte notre correspondante à New York, Loubna Anaki.

Techniquement, les sénateurs peuvent introduire autant d’amendements qu’ils veulent et disposent de dix heures de prise de parole. On peut donc s’attendre à ce que cela prenne du temps.Dans les faits, les démocrates disposent, en principe, des voix de tous leurs élus, après que les sénateurs démocrates Joe Manchin et Kyrsten Sinema ont décidé de soutenir le projet après un an et demi de blocage. Cinquante votes, plus celui de la vice-présidente, c’est suffisant pour faire passer le plan.

Une fois le vote du Sénat passé, le texte ira à la Chambre des représentants où les démocrates détiennent la majorité. Ce plan est au cœur de l’agenda de Joe Biden. Son passage est une victoire cruciale pour le président américain.

Dix-huit mois de négociations 

Il a fallu au président américain dix-huit mois de négociations pour ficeler ce projet de loi, pour surtout trouver des compromis avec l’aile droite de son parti. Car les sommes en jeu sont considérables, 1 750 milliards de dollars dont 370 milliards de dollars d’investissement rien que pour le climat. Un plan déjà largement amendé puisque qu'initialement l'enveloppe du BBB était de 3 500 milliards.  

C’est le plus grand investissement jamais vu aux États-Unis dans la lutte contre le changement climatique. Le projet de loi prévoit des incitations financières pour les producteurs et les consommateurs d’énergies propres. Par exemple, un Américain recevrait jusqu'à 7 500 dollars en crédits d'impôts pour l'achat d'une voiture électrique. L’État prendrait aussi en charge jusqu’à 30% des frais d’installation de panneaux solaires sur le toit des maisons individuelles. Des investissements massifs, plusieurs dizaines de milliards de dollars, sont également prévus pour la construction d'éoliennes, de panneaux solaires et pour la fabrication de véhicules électriques.

Le second volet du projet de loi est consacré à la santé; il s’attaque plus particulièrement aux prix exorbitants des médicaments. L’objectif est de réduire les immenses inégalités dans l'accès aux soins aux États-Unis. La réforme de santé évaluée à près de 64 milliards de dollars obligerait entre autres les groupes pharmaceutiques à offrir des remises aux consommateurs sur certains médicaments dont le prix augmente plus vite que l'inflation.