Le chef de la diplomatie chinoise présente 4 propositions pour promouvoir la coopération en Asie de l'Est

Le chef de la diplomatie chinoise présente 4 propositions pour promouvoir la coopération en Asie de l'Est

Le conseiller d'Etat et ministre des Affaires étrangères de la Chine, Wang Yi, a présenté quatre propositions pour la promotion de la coopération en Asie de l'Est alors qu'il participait jeudi à Phnom Penh à la réunion des ministres des Affaires étrangères de l'Association des nations d'Asie du Sud-Est (ASEAN) plus trois (10+3).

M. Wang a rappelé qu'au cours des 25 dernières années, la coopération 10+3 entre l'ASEAN d'un côté et la Chine, le Japon et la République de Corée de l'autre s'était approfondie et avait apporté de nombreux résultats majeurs.

Les pays ont défini l'objectif de bâtir une communauté est-asiatique et amélioré leur cadre de coopération, établi la plus grande zone de libre-échange au monde avec le Partenariat économique régional global (RCEP) et promu l'intégration des chaînes industrielles et d'approvisionnement d'Asie de l'Est ainsi que de ses intérêts, renforcé les capacités de réponse aux crises et réalisé des progrès historiques tels que la Multilatéralisation de l'Initiative de Chiang Mai, ou encore construit une architecture régionale de coopération avec l'ASEAN en son centre, a énuméré le chef de la diplomatie chinoise.

Dans un contexte de défis et d'opportunités sans précédent, engendrés par les rapides bouleversements du paysage international et les progrès rapides dans les technologies et le développement industriel, la coopération 10+3 se tient aujourd'hui à un moment charnière pour se développer à partir du passé et regarder vers l'avenir, selon M. Wang.

La Chine est disposée à collaborer avec les pays de la région en vue de réaliser de nouveaux progrès dans la coopération est-asiatique, a-t-il assuré avant de présenter quatre propositions en ce sens.

Premièrement, planifier un projet de développement à long terme de l'Asie de l'Est. La Chine soutient l'adoption d'un nouveau plan de travail quinquennal pour la coopération 10+3 afin de fournir une direction générale à la coopération future et de lui donner un nouvel élan.

La Chine est également favorable à l'exploration du renforcement mutuel et du développement commun au sein de la coopération 10+3 ainsi que des trois coopérations 10+1 avec la Chine, le Japon et la République de Corée.

Deuxièmement, promouvoir l'intégration économique régionale. La partie chinoise souhaite que soit mis en place un mécanisme de don spécial pour la coopération économique et technique du RCEP, dans le cadre du Fonds de coopération ASEAN-Chine, en vue d'aider les pays de l'ASEAN à améliorer leurs capacités pour une meilleure mise en œuvre de ce pacte.

La Chine est aussi disposée à collaborer avec les pays concernés pour encourager le développement intégré des chaînes industrielles et d'approvisionnement régionales. Elle est par ailleurs favorable à la création d'un mécanisme de consultation consulaire et d'immigration 10+3 ainsi qu'à la multiplication ordonnée des vols directs entre la Chine et les autres pays de la coopération 10+3.

Troisièmement, élever le niveau des capacités de gestion de crise. La partie chinoise soutient la construction d'un centre de réserve de fournitures médicales d'urgence 10+3 et la création d'un mécanisme de réunion pour la gestion des catastrophes au niveau ministériel, et elle fournira dès que possible la liste des fournitures médicales.

La Chine augmentera en outre son soutien financier au mécanisme de réserve de riz d'urgence 10+3 pour renforcer les capacités régionales d'approvisionnement en nourriture et ainsi consolider la sécurité alimentaire.

Quatrièmement, guider la transformation et le développement de la région. M. Wang a appelé à l'élargissement des échanges et de la coopération dans les domaines de l'infrastructure numérique, du commerce en ligne, de la logistique numérique et des villes intelligentes afin de faciliter la transformation numérique de la région. Il a également appelé à accélérer le développement vert dans la région par des efforts dirigés vers un partenariat à faible émission de carbone 10+3, ainsi qu'à renforcer la coopération sur la réduction de la pauvreté pour combler les écarts de développement dans la région.

Pendant la réunion, toutes les parties ont pleinement reconnu le rôle majeur de la coopération 10+3 dans le succès des pays de la région concernant la lutte contre la COVID-19 et la relance économique. Elles sont convenues d'accélérer l'intégration économique régionale, de pleinement mettre en œuvre le RCEP, d'aider les pays à améliorer leur résilience économique, d'assurer le bon fonctionnement des chaînes industrielles et d'approvisionnement et de répondre ensemble aux défis en matière de sécurité alimentaire et énergétique.