L'accord d'investissement : une solide avancée dans le renforcement des liens économiques Chine-UE

L'accord d'investissement : une solide avancée dans le renforcement des liens économiques Chine-UE

La Chine et l'Union européenne (UE) ont annoncé mercredi avoir achevé dans les temps les négociations relatives à leur accord d'investissement bilatéral, marquant une solide avancée dans l'établissement d'un partenariat économique plus étroit et plus productif entre le deux parties.

La conclusion des pourparlers a jeté des bases solides qui permettront enfin aux deux parties de signer cet accord. Elle envoie également un message d'espoir encourageant à un monde toujours aux prises avec la pandémie de COVID-19 et avec une grave récession économique, et constitue une avancée majeure pour le multilatéralisme.

Le fait que Beijing et Bruxelles aient enfin réussi à trouver un terrain d'entente après de nombreuses années de négociations atteste de la volonté des deux parties de dépasser leurs divergences pour trouver un plus important bien commun.

Le chemin qui a permis d'atteindre cette étape décisive a certes été sinueux. Mais les progrès substantiels accomplis au fil des années par Beijing pour rendre ses marchés plus accessibles et améliorer son environnement commercial, ainsi que la sincérité dont la partie chinoise a toujours fait preuve, ont joué un rôle clé dans la réussite des négociations. Ces progrès durement acquis prouvent que le bon sens a fini par prévaloir, en établissant une fois pour toutes que la Chine et l'UE représentaient l'une pour l'autre des opportunités de développement, et non des défis.

Au cours des dernières décennies, la Chine et l'UE ont maintenu des relations saines et stables dans un certain nombre de domaines, notamment depuis qu'elles ont noué un partenariat stratégique global en 2003. Beijing et Bruxelles ont également travaillé de concert pour faire face à toute une série de défis mondiaux, comme le changement climatique et la pandémie de COVID-19.

En 2019, le volume du commerce bilatéral a atteint 4.860 milliards de yuans (environ 740 milliards de dollars américains), soit une croissance de 8 % en glissement annuel. Malgré la pandémie et les graves problèmes économiques qu'elle a induits cette année, la coopération économique bilatérale a continué à progresser, avec notamment la signature d'un accord de coopération et de protection sur les indications géographiques entre les deux parties.

Mercredi, l'achèvement des négociations sur les investissements a également contribué à renforcer le multilatéralisme.

Le monde est actuellement confronté à la pire catastrophe économique depuis la Grande Dépression des années 1930. Le Fonds monétaire international prévoit une profonde récession en 2020, avec une baisse de 4,4 % de la croissance mondiale, et a d'ores et déjà averti que la crise risquait d'être "longue, fluctuante et pleine d'incertitudes".

La Chine et l'UE sont toutes les deux de grandes économies mondiales, mais aussi d'importants facteurs de stabilisation, regroupant environ un quart de la population mondiale et un tiers du produit mondial brut. En cette époque de montée du protectionnisme, de l'unilatéralisme et du nationalisme économique, il est crucial pour la Chine et le bloc des 27 d'intensifier leurs efforts pour développer le commerce et l'investissement, stabiliser les chaînes de production et d'approvisionnement mondiales, et donner l'exemple pour la construction d'un environnement commercial plus ouvert, plus équitable et plus inclusif.

L'achèvement des négociations entre la Chine et l'UE sur les investissement représente un nouveau point de départ. Les futurs efforts visant à relancer une économie mondiale anémique pourraient cependant s'avérer aussi difficiles que semés d'incertitudes.

La Chine et l'UE doivent saisir cette opportunité historique, s'appuyer sur cette réalisation durement acquise pour aller de l'avant, continuer à renforcer leur coopération bilatérale, et travailler de concert à orienter leurs relations économiques et commerciales en direction d'un avenir plus ouvert, plus stable et plus équilibré.